Stages cuisine

 

Si vous aimez marier les senteurs, jouer des couleurs et découvrir de nouveaux goûts.

Si vous voulez faire voyager vos papilles et manier les épices qui abondent au Maroc

 

La cuisine Marocaine est très variée, l'une des plus savoureuse et des plus fine au monde.

 

Accompagné par Zora, cuisinière chevronnée, vous apprendrez à cuisiner des plats typiques marocains, à mélanger avec subtilité les épices, à choisir et acheter les ingrédients les meilleurs et les plus adaptés et enfin à déguster avec beaucoup de bonheur les plats réalisés en fin de journée.

 

 

 

 


plat avec semoule, carottes oignons viande
couscous-Chefchaouen

Condiments et épices

Les épices sont prépondérantes dans la cuisine marocaine. Le safran, l'aneth, le clou de girofle, la coriandre, le gingembre, le paprika, le cumin, le poivre, le curcuma sont très utilisés tout comme le curry, l'ail ou les graines de nigelle.

 

Les herbes aromatiques (comme le persil, le romarin, l'origan, le fenouil, le thym, l'anis, les feuilles de laurier et le basilic) sont également utilisées en abondance pour rehausser le goût des mets et pour les parfumer.

Modalités

Conditions :

Les stages ont lieu à partir de 2 personnes et jusqu'à 6 participants au maximum.

 

Modalités :

Les stages ont lieu sur 5 jours par 1/2 journée de 5 heures.

Tarifs

Le coût est de 535€ en 1/2 pension

(sous réserve variation prix avion)

Sont compris :

Prestation de l'encadrant et  matériel

Accueil à Chefchaouen.

Logement en appartement au cœur de la médina.

1/2 pension en table d'hôtes pour le repas du soir et petit déjeuner dans un petit restaurant à côté de l'appartement

Le transfert en taxi :

Tanger-Chefchaouen Aller/Retour

Le vol Marseille-Tanger coûte en moyenne 100€ Aller/Retour

Bulletin de réservation

 


Infos pratiques :

Si aucun visa n'est exigé pour les ressortissants français, le passeport en cours de validité est obligatoire.

Aucun certificat de vaccination n'est exigé pour les voyageurs venant d'Europe ou d'Amérique.

Le traitement anti paludéen n'est pas nécessaire.